Voir dans sa tête. Partie 2

Après  quelques semaines d’expérimentation de e voir dans sa tête ( voir le post précédent). Maintenant  qu’il sait que c’est facile et amusant, on peut passer à la deuxième partie.

Partie 2
Demandez lui de voir dans sa tête une  sorte de petite balle blanche lumineuse. Vous pouvez lui montrer une balle de ping -pong ou une ampoule électrique  avant qu’il ferme les yeux.

Dites-lui combien cette lumière est belle, chaude et  brillante.

Demandez-lui d’essayer de la déplacer ou de la faire grossir.

Dites-lui qu’il peut même la déplacer sur lui. Quand il a mal, il peut la mettre sur son bobo. Quand il est inquiet ou triste , il peut la mettre sur son coeur, quand il veut une bonne idée, il peut la mettre sur sa tête ect.

Félicitez-le  de ses essais et de ses réussites. Dites-lui que comme un magicien il doit se pratiquer souvent pour réussir.  Avant de commencer, il  doit se concentrer et respirer lentement.

Dites-lui que c’est une bulle spéciale et magique, qu’il peut faire apparaître pour l’aider à relaxer, à se sentir bien, à soulager un bobo, à avoir des idées. Il peut la faire apparaître n’importe quand et n’importe où.

Jouer à voir dans sa tête

Les enfants adorent jouer et particulièrement avec nous. Pourquoi pas leur apprendre l’ABC de la méditation en leur présentant sous forme de jeu.

Voici la première étape: «Voir dans sa tête.»

Comment jouer:

Dire à l’enfant qu’on a un nouveau jeu spécial à lui montrer, c’est un peu comme de la magie car on peut voir les yeux fermés.

D’habitude quad on veut voir quelque chose on ouvre les yeux mais on va faire le contraire, on va fermer les yeux et voir dans sa tête.

Commencez par lui montrer un objet, puis demandez -lui de fermer les yeux et de le voir dans sa tête. Posez lui la question: Le vois-tu?  Le vois-tu bien? Tu peux même le faire grossir ou rapetisser, c’est toi qui décide. On peut aussi lui demander de nous regarder attentivement puis de fermer les yeux et de visualiser notre image dans sa tête. Félicite-le de sa réussite.

Dites-lui que quand il le veut, n’importe où et n’importe quand il peut faire apparaître des images dans sa tête.

Illustration: Francine Grimard

Être une vraie princesse

Notre société actuelle veut faire croire aux petites filles que le bonheur suprême c’est d’être une princesse.

Mais juste une princesse de l’extérieur: Une princesse avec une baguette magique qui peut tout obtenir, une princesse avec les plus beaux vêtements et parures, une princesse qui est aimée par son prince charmant, une princesse qui est enviée, admirée.

Qui parle de la princesse intérieure que nous sommes toutes? la plus merveilleuse des princesses, celle qui aime, qui crée, qui donne le meilleur d’elle même.

La vraie princesse ne veut pas être admirée de tous, être la vedette mais admirer tout et tous.  Les yeux de princesses voit la beauté et de la bonté.

Toutes les petites filles sont de vraies princesses, elles sont de petites âmes, les filles de l’univers, les filles de la grande Force de Vie.

Aidons les à se voir comme telles. Voici quelques idées:

  • Tendrement expliquons ce qu’est une vraie princesse.
  • Prenons le temps de leur dire: WOW, tu es une Vraie Princesse. ( intérieure bien sûr)
  • Créons des temps forts où la vraie princesse peut plus facilement s’exprimer:  Des temps de concentration et de réflexion, des moments de tendresse, des activités où elle peut donner le meilleur d’elle-même, des occasions de partage.
  • Surtout, soyons et agissons en vraie princesse. Les enfants apprennent beaucoup par l’imitation. Il faut montrer aux enfants par nos agissements et nos paroles que nous sommes des femmes de coeur, des femmes d’action, des femmes qui créent et qui aiment tous les êtres et toutes les choses dans l’univers.

Truc de rangement

Quand il y a de l’ordre dans la maison, c’est plus facile de se concentrer, de créer, de se sentir bien. L’énergie circule mieux.

Une petite idée toute simple pour favoriser l’apprentissage de l’ordre pour les enfants. Pourquoi pas mettre à l’endos de la porte de garde- robe de leur chambre des crochets. C’est ainsi plus facile pour eux de placer leur vêtements. Mettre aussi  dans le garde-robe, un contenant pour leurs linges sales. On peut chercher avec eux des moyens pour que la maison soit un havre de paix et de beauté.

Jouez à apprendre à lire

Quel plaisir d’apprendre à lire. Depuis qu’il est tout petit, S. adore les livres. Il nous demande souvent: « Q’est-ce qui est écrit? Lis le svp ».

Maintenant qu’il a grandi, on joue à lire. Quelle merveille, quelle magie de pouvoir déchiffrer tous ces signes sur une page. C’est un peu un code secret, un trésor qui nous est dévoilé.

Voici un petit truc pour l’aider dans son apprentissage.

  • Imprimez la feuille de  la comptine.
  • Lisez avec l’enfant les mots.
  • Lisez chaque mot  lentement en plaçant le doigt sur le petit point noir en dessous
  • Vous pouvez aussi imprimer quelques mots et l’enfant devra allez les placer au bon endroit sur la feuille de la comptine.
  • Demandez lui aussi de dessiner la comptine.
  • On peut aussi mimer la comptine. Prenez un petit contenant et allez cueillir des cerises dans la forêt. Que voyez-vous ?

Soyez le témoin de cette lueur magnifique dans les yeux de votre enfant lors de la joie de l’apprentissage. Expliquez-lui cette magie de la découverte, ce grand plaisir d’apprendre. C’est un peu comme si une belle lumière s’allumait dans notre tête et dans notre coeur.

Amusez-vous ensemble. Soyez dans l’amour. Tout ce qu’on fait avec amour diffuse dans le monde entier et le rend meilleur.

St-Valentin, origine et tradition

Valentin  était en prison, il tomba amoureux de la fille du geôlier. Le jour de son exécution le 14 février 270 il a écrit une carte à sa bien-aimée et il l’a signa ton Valentin.

À la St-Valentin on se fait des câlins et on se donne des bisous. Souvent on ajoute sur notre carte de St-Valentin des xxxxxxxxxxxxxxx pour faire des bisous. Voici pourquoi:

Il y a très, très longtemps, quand les gens ne savaient pas écrire, ils signaient avec un« x » et ils embrassaientt cette marque pour faire serment.

Pour vous, voici une petite carte de St-Valentin que j’ai peint avec amour.

Le petit lotus

L’essentiel , comme le dit le poète Tagore, est dans notre coeur. Avec nos enfants allons d’abord  vers ce  qui est le plus important: leur mission d’humain. Poème de Tagore:

Dans le coeur des hommes

Il y a un petit lotus, une demeure

et au dedans, un petit espace.

Ce qu’il y a dans ce dedans

C’est cela qu’il faut chercher,

C’est cela qu’il faut désirer connaître.

Tagore

Ce petit lotus, moi je l’appelle la petite âme.

Illustration: Francine Grimard

S’inspirer des couleurs pour stimuler son cerveau droit

Parler d’art avec votre enfant.

Ensemble appréciez les taches de couleurs. Observez leurs agencements, leurs contrastes, leurs mouvements.

Un tableau n’a pas besoin de représenter la réalité. C’est plutôt une façon unique d’exprimer l’inconscient, une manière de percevoir  le monde, l’expression d’une facette spéciale et unique de la Vie dans le moment présent.

Faites chacun un tableau en étalant des éclats de couleurs que vous aimez: Le rose bonbon si frais, si léger, le jaune ensoleillé, le gai vermillon, l’orangé frivole. Laissez parler votre cerveau droit sur le papier.

Pour s’amuser, inventez des noms fantaisistes aux couleurs. Par exemple:  Rose de lune du printemps ou étincelle de feu etc. Vous pouvez aussi donner un nom à votre dessin. Moi j’ai baptisé celui-ci :  «Explosion de roses».

Avec votre enfant, soyez complices, partenaires. Vos deux petites âmes jouent ensemble et c’est formidable.

Tableau: Explosion de roses. Francine Grimard

BACK