meditationjpg

Les mantras pour enfants.

J’aime beaucoup ce mantra. J’aime les mantras, j’en ai mis dans mes livres pour enfants. Celui-ci est dans mon livre pour les jeunes enfants à paraître la semaine prochaine.

D’autres mantras pour enfants dans le livre Les formules magiques de Lalo le petit chat ( Allez sur la page accueil dans la section livres)

https://www.youtube.com/watch?v=TDUdT5z_CBU

 

messagerjpg

La sécurité intérieure des enfants

Nous vivons dans une société qui éduque de tel manière que nos enfants, plus tard, auront une sécurité extérieur bien plus importante qu’une sécurité intérieure. Nous créons une société matérialiste, avide de l’amour des choses extérieures. Nous étudions pour avoir des diplômes, un travail, de l’argent : une « bonne situation ». Nous voulons un(e) époux(se), une maison… Nous sommes conditionnés pour avoir cette sécurité extérieure.

Mais qu’en est il quand nous perdons cette « sécurité extérieure » si notre sécurité intérieure n’est pas développée ?

Que fait la société pour la sécurité intérieure des enfants qui deviendrons plus tard les hommes de demain ?

RIEN…

Alors AGISSONS ! Remettons en question nos connaissances, apprenons à écouter les enfants, leurs besoins…Aux Couleurs de Montessori

Vanessa princesse

Perdre son temps avec un enfant

A méditer quand vous pensez d’un enfant : « Il me fait perdre mon temps ! »

 

Perdez vous avec lui dans ses jeux, son univers, son sourire. Perdez-vous dans l’amour, dans la joie, dans les merveilles de la Vie.

A méditer quand vous pensez d’un enfant : « Il me fait perdre mon temps ! » : de Aux couleurs de Montessori

« La plus importante, la plus utile règle de toute l’éducation ce n’est pas de gagner du temps, c’est d’en perdre. »

Jean-Jacques Rousseau

406914_514301981927924_804908887_n

La compétition à l’école

Je partage avec vous cet article trouvé sur Aux couleurs de Montessori

 » Il est urgent d’éradiquer ce principe de compétition qui place l’enfant, dès sa scolarité, dans une rivalité terrible avec les autres et lui laisse croire que s’il n’est pas le meilleur, il va rater sa vie. Beaucoup répondent à cette insécurité par une accumulation stupide de richesses, ou par le déploiement d’une violence qui vise à dominer l’autre, que l’on croit devoir surpasser.

Aujourd’hui, on est tout fier lorsqu’un enfant de 5 ans sait manipuler la souris de l’ordinateur et compter parfaitement. Très bien. Mais trop d’enfants accèdent à l’abstraction aux dépens de leur intériorité, et se retrouvent décalés par rapport à la découverte de leur vraie vocation.

Dans notre jeune âge, nous appréhendons la réalité avec nos sens, pas avec des concepts abstraits. Prendre connaissance de
soi, c’est d’abord prendre connaissance de son corps, de sa façon d’écouter, de se nourrir, de regarder, c’est ainsi que l’on accède à ses émotions et à ses désirs. Quel dommage que l’intellect prime à ce point sur le travail manuel. Nos mains sont des outils magnifiques, capables de construire une maison, de jouer une sonate, de donner de la tendresse.

Offrons à nos enfants ce printemps où l’on goûte le monde, où l’on consulte son âme pour pouvoir définir, petit à petit, ce à quoi l’on veut consacrer sa vie. Offrons-leur l’épreuve de la nature, du travail de la terre, des saisons. L’intelligence humaine n’a pas de meilleure école que celle de l’intelligence universelle qui la précède et se manifeste dans la moindre petite plante, dans la diversité, la complexité, la continuité du vivant. »

– Pierre Rabhi

Photo réalisée par Catherine Tremblay pour l’International Association of Infant Massage IAIM,

p10ame-arriveweb1-90x90

L’histoire de ta naissance

Chaque naissance est un miracle, une petite âme qui arrive sur la Terre. Nous avons le devoir sacré de l’accompagner.Avec notre enfant nous vivons une merveilleuse aventure sur la Terre, un voyage d’amour.

Racontez à votre enfant l’histoire de sa naissance ou écrivez dans un joli cahier cette histoire fantastique, la plus belle histoire du monde.

Adressez-vous à lui personnellement. Commencez lorsqu’il était dans votre ventre. Exemple:

Mon cher petit bébé, tu es si petit, je t’aime tant. Je ne connais pas ton visage, je n’ai jamais touché ta peau soyeuse mais je te connaîs. Je te parle si souvent, je  te dis …………

Je sais que tu me connais toi-aussi, tu m’as même choisi pour être ta maman, tu cherchais ………..

Bientôt tu naîtras et nous continuerons à se connaître à …………… à s’aimer. à ………….

Aujourd’hui le …. tu es né.  Vers 3hre30 j’ai senti que tu voulais sortir, tu poussais fort dans mon ventre, Tu disais: je suis prêt maman, je veux sortir, j’ai un peu peur mais nous sommes forts toi et moi, on va s’aider, on va vivre cette expérérience de mon premier souffle sur Terre  ensemble.

Je me sentais…. ……… tellement heureuse…….tellement dans la vie . Comme jamais je ne l’avais été auparavant….

Pour sortir de mon ventre, il nous a fallu du travail, beaucoup d’effort, toi tu voulais sortir mais le passage était si petit, je pousssais pour t’aider en te disant…………….

Papa a côté de nous, nous encourageons, nous parlais……..

Finalement tu as réussi.Papa et moi étions tellement content de te voir, de te regarder, de te sentir dans ton bras.

Tu as ouvert tes yeux et tu nous a regardé, tu …..

Tu ne pouvais pas parler mais tu as pleuré pour dire………

Je t’ai posé sur mon coeur, je t’ai promis de ……..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parentzie entrevue

Voici un extrait de l’entrevue de Caroline Mayrand

Vos deux livres abordent la spiritualité avec les enfants. Que pensez-vous de la vie spirituelle des enfants aujourd’hui?

Je pense que la spiritualité est innée chez les enfants. Ils sentent en eux la Force merveilleuse, cette grande source de vie.
Cependant, avec le temps , les valeurs de notre société assombrissent ce savoir qu’ils possèdent au plus profond d’eux, cette belle lumière de leur petite âme.
Il faut donc les guider pour qu’ils puissent laisser briller pleinement cette lumière.
Avez-vous des trucs à donner aux parents pour pousser plus loin la réflexion amorcée avec la lecture de vos livres ?

Je pense qu’il faut justement donner des trucs pour que les enfants ainsi que toutes les personnes retrouvent leur vrai moi,« leur petite âme » et qu’ils la fassent rayonner le plus possible.
Je donne justement de ces trucs à la fin de mes livres ainsi que dans mon blogue.
http://francinegrimard.com

Voici quelques exemples :
Avec vos enfants :
– Attardez-vous sur la beauté et la magie de la nature : quelle oeuvre grandiose !Remarquez les couleurs, les formes, la danse merveilleuse de la création.
Jouez avec les arbres, les fleurs, les roches, l’eau et le sable. « Bonjour mon arbre, que tu es grand et fort ! Bonjour mes amies les fleurs. Vous avez soif ? Voici de la bonne eau pour vous. »
– Prenez conscience de la nourriture que vous  mangez, remerciez. « Merci, petite pomme, de me donner tes vitamines, ta force, etc.
Dégustez chaque bouchée. Réfléchissez, concentrez-vous sur son goût, son arôme. Que chacune de vos papilles la savourent pleinement. Vous la sentez dans tout votre corps, de la tête aux orteils. Appréciez ce plaisir.
– Méditez, visualisez :
Fermez les yeux. Imaginez la petite âme. Concentrez-vous bien, laissez-la parler dans votre tête, écoutez ce qu’elle vous dit. Vous pouvez dessiner, chanter ou danser son message.
– Établissez un contact d’âme à âme. Voyez, ressentez l’autre comme une petite âme pas seulement un corps.

Les thèmes que vous abordez ne sont pas simples, ils sont profonds et complexes,.Répondre à des questions comme où sont les enfants avant d’être dans le ventre de leur mère, et connaître la nature de notre mission sur terre, est-ce que cela vous a demandé beaucoup de temps et de réflexion ?
Le message que j’ai livré aux enfants et à leurs éducateurs a mijoté en moi depuis toujours, je crois.
Du début jusqu’à la publication, il m’a fallu plus d’une année de travail pour écrire et illustrer chacun de mes livres.
Je voulais  que mes textes soient simples, doux et remplis d’amour.
J’ai réalisé des illustrations colorées et lumineuses pour amener les enfants dans un monde poétique de beauté et de joie.
Vous illustrez vos livres, où trouvez-vous l’inspiration pour les imager?

Partout, puisque mes illustrations proviennent de l’ensemble de ce que je suis. Je laisse ma petite âme me guider.
Plus spécifiquement, je trouve mon inspiration dans les enfants : leurs rires, leurs grands yeux qui parlent, leur spontanéité, leur beauté.
La nature est aussi une grande source d’inspiration pour moi. J’observe les détails des arbres, des fleurs, j’essaie d’entrer en contact avec eux.
J’adore aussi les couleurs, particulièrement les couleurs gaies et vibrantes. Elles activent mon imagination.
Je lis aussi beaucoup et je m’imprègne de la beauté des oeuvres des artistes.
Que souhaitez-vous que les enfants rencontrent en eux-même avec la lecture de vos livres ?
J’aimerais encourager les enfants à écouter et à exprimer leur magnifique petite âme. Elle est amour, beauté et bonté. Qu’ils la fassent rayonner dans toutes les sphères de la société (art, sport, science, environnement, etc.) afin d’aider à l’avènement d’un monde meilleur.
Je souhaite que les enfants comprennent qu’ils ne sont pas seulement des individus mais qu’ils font partie d’un tout. Il faut coopérer, partager, respecter tout ce qu’il y a dans l’univers.
Je voudrais que les enfants trouvent en eux le plaisir, le courage ainsi que la force de jouer au grand jeu de la vie d’amour afin d’ accomplir la mission de leur petite âme sur la Terre.
Sont-ils dédiés à un groupe d’âge précis ?

Il n’y a pas d’âge pour  prendre conscience que nous sommes tous de petites âmes en mission sur la Terre. Bien qu’ils soit écrit pour des enfants entre 3 et 10 ans, toutes les personnes ont intérêt à s’imprégner du message simple mais si vrai de ces livres.

 

Voici un court résumé de ces livres ainsi qu’une biographie;
47033023La mission de la petite âme


C’est grâce à une conversation entre les jumeaux Sarah et Tommy et leur maman que l’on entre dans le premier livre La mission de la petite âme. Une question intrigue Sarah : « Maman, où étais-je avant d’être dans ton ventre ? » Maman leur explique tendrement que chaque personne est une petite âme en voyage sur la Terre. Elle est venue ici pour accomplir une belle mission, celle d’apporter des qualités sur la Terre, telles l’amour, la joie, la paix.

 

de parentzie

hiver

Ode à la neige

J’aime la neige. J’ai écris un poème en son honneur.

Grain de neige

 

Je suis un grain de neige,

Un cristal parfait,

Une broderie divine, un joyau céleste.

Je suis un parmi des milliers.

Je fais partie d’une grande famille

Mais je suis unique et merveilleux.

 

Je descends vers la terre.

Le vent me pousse,

Je tourbillonne, je danse dans l’air.

C’est féérique!

 

Combien de temps suis-je suspendu ainsi,

Balloté entre ciel et terre?

Qu’importe les minutes ou les heures, je suis heureux!

 

Pendant ma descente, j’admire le paysage.

Il y a des arbres, des maisons,

Des champs et des buissons.

Ils m’appellent, ils me souhaitent la bienvenue.

 

Enfin je me pose quelque part.

Lentement, au hasard.

D’autres cristaux me suivent.

Tous ensemble, on s’entasse, on s’amoncelle.

 

Jour après jour, couche après couche.

Je ne suis plus seul, nous sommes des millions.

Tous assemblés, presque cimentés.

Nous formons une masse solide.

Nous sommes forts et puissants.

 

Je suis l’infime élément

De cette immense structure,

De cette vaste couverture.

J’ai pour mission de protéger le sol,

De le garder au chaud.

 

Tout l’hiver je resterai ainsi,

Prisonnier dans cet infini,

Puis au printemps, mon œuvre accomplie,

Je m’évaderai, je serai libéré.

Et vers le ciel je retournerai.

BACK