L’imperfection peut être notre amie.

On a souvent peur de l’imperfection?  Si peur qu’on ose plus bouger ni parler. Cette crainte fait surgir un monstre dans notre tête, un ogre  terrifiant qui nous empêche d’entreprendre de nouveaux projets, il avale  goûlument nos bonnes idées, il griffe de ses ongles acérés toute tentative de créativité. Le monstre imperfection chuchote à notre oreille : Et sit tu te trompais, si tu perdais ta crédibilité ou ton prestige, si on t’aimais moins….

Que faire pour changer de notre baguette magique ce monstre en petite fée courageuse et intrépide? La reine des fées m’a chuchoté la réponse à l’oreille : le monstre  a peur de l’action, il bat en retraite et plie bagage quand  le courage, l’audace, la confiance  en soi pointe le bout de son nez.Ce gros monstre devient inoffensif dès qu’on arrête de se poser mille questions, de s’inquiéter, de procrastiner. Aussitôt que la joie de l’action commence il s’enfuit comme une petite souris.

J’ai suivi le conseil de mon amie la fée et je me mets avec enthousiasme au travail, comme un valeureux chevalier. Le monstre-dragon cracheur de feu s’enfuit aussitôt. Maintenant l’imperfection ne fait plus surgir un dragon en moi mais une petite fée merveilleuse qui m’encourage à poursuivre mes rêves et surtout à les mettre en action. Elle m’a même raconté son histoire pour m’aider à aimer l’imperfection. La voici:

 

Il était une fois au pays du royaume invisible, une petite fée spéciale qui s’appelait Perle de rosée mais tous lui donnaient le nom de fée de l’imperfection, car Perle de rosée s’amusait à apporter de petits changements dans la vie parfaite des fées. Un jour qu’elle passait près du verger enchanté, elle a transformé toute les pommes du plus gros arbre en minuscules pommettes roses. Il semblait  très bizarre au milieu de ses amis pommiers.

Puis, samedi dernier, elle s’est aventuré au pays des enfants de la Terre, elle s’est introduite dans  la chambre d’Alex et elle a fait pousser ses cheveux jusque dans le milieu de ses yeux.à son réveil il voyait à peine à co^tè de son lit.

Et hier elle a écrit tout un poème à l’envers dans son beau cahier.

– Mais pourquoi agis-tu ainsi lui demanda sa mère, la fée parfaite? Pourquoi ne peux-tu pas faire comme nous toutes et agir à la perfection, c’est si beau, si parfait la perfection.

Perle de rosée répondit joyeusement: Oui sûrement, mais l’imperfection c’est parfois plus amusant, plus inspirant, plus charmant.

Quand je modifie l’aspect d’un fruit, il devient original, spécial. Son imperfection fait comprendre à ceux qui le regardent qu’on peut être différent et rester merveilleux. Le gros pommier aux pommettes est très beau au milieu du verger.

Puis lorsqu’ Alex s’est réveillé et qu’il voyait mal, il a été obligé de passer à l’action, d’aller chez le coiffeur. L’imperfection nous passe aux changements. Nous devons faire quelque chose, passer à l’action.

Et quand j’écris à l’envers, je change les conventions, j’invente, j »imagine. L’imperfection fait travailler mon cerveau droit, mon intuition, ma créativité.

Tu vois maman, l’imperfection c’est parfois merveilleux, instructif, inventif.

-Mais oui ma petite chérie. Je déclare que dorénavant l’imperfection sera notre amie.

C’était une jolie histoire pour m’expliquer l’imperfection.

J’ai donc compris que l’imperfection n’est pas notre ennemi. L’ennemi, le monstre, c’est nous qui le créons avec nos peurs, nos illusions, nos fausses perceptions.

Je vous souhaite à tous la venue de petites fées pour vous encourager à oser et à aimer l’imperfection.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

BACK