a1cb2dc0-13ee-11e2-9306-739d453f9445-493x328

Nos souvenirs, des images dans notre cerveau

Avez-vous remarqué que notre cerveau sélectionne certaines images. Nous ne nous souvenons pas de tout , de chaque minute de notre passé.Certaines images se gravent à jamais dans notre tête. Par exemple si vous pensez au jour de votre mariage, des images particulières apparaîtront, et si vous y repensez des jour,s des mois plus tard , ce sera toujours les mêmes.

Faites l’exercice avec différentes circonstances dans votre vie. Notez les images puis refaites l’exercices plus tard…..

Demandez aux enfants de le faire, c’est intéressant de parler ensemble de nos images dans notre  tête. On apprend ainsi à mieux se connaître et à connaître ses enfants.

En tant que parents et éducateurs nous créons des circonstances, des évènements qui apportent des images dans la tête et dans le coeur de notre enfants. Quelles images voulez-vous créer? et comment allons-nous procéder?

a1cb2dc0-13ee-11e2-9306-739d453f9445-493x328

 

La lecture et le cerveau des enfants

L’incidence des livres sur le cerveaux des enfants.

L’Université de Pennsylvanie a publié un compte-rendu de récentes recherches montrant l’incidence des livres sur le développement du langage et de la pensée. Ainsi, des enfants de quatre ans, qui ne disposeraient que d’une dizaine de livres, en profiteront vers l’âge de 18/19 ans, moment où l’on constatera une maturité plus rapide.

Cependant, c’est la période autour de 4 ans qui est cruciale. L’étude montre que si les livres apparaissent vers l’âge de 8 ans, l’impact sera moins important. Ce qui suggère que c’est bien autour de 4 ans, que le développement va passer par une phase critique. Et à l’occasion de la conférence annuelle, qui se déroulait à la Nouvelle-Orléans, que la Society for Neuroscience, a présenté les résultats de recherches.

Motivant les inquiétudes contemporaines de voir les jeunes délaisser les livres au profit de la télévision, ou des jeux vidéo. Pour le moment pas question d’internet…

Selon le Daily Mail, dans le cadre de l’étude, les chercheurs américains avaient visité le foyer de 64 enfants – de 4 à 8 ans -, dont les parents jjouissaient d’un statut socio-économique similaire. Au cours de cet exercice, il ont inventorié l’accès à des jouets et des livres.

Quinze années plus tard, les mêmes enfants ont passé des tests, avec un scan du cerveau. Et les résultats, montrent que les enfants ayant profité d’un environnement avec des jouets et des livres, à l’âge de 4 ans, ont connu un meilleur développement du cerveau. La partie latérale gauche du cortex, qui joue un rôle dans l’évolution du langage et de la pensée était plus mince, ce qui est positif en termes d’évolution.

« Au cours de l’évolution du cerveau entre l’enfance et l’âge adulte, le cortex devient plus fin. Nous avons trouvé la meilleure stimulation cognitive dans les zones les plus fines. Il semble donc que quel que soit le processus normal de développement, ce processus a été accéléré, ou est allé plus loin », explique Martha Farrah.

Qui plus est, les familles étant toutes d’un même milieu socio-économique, cela montrerait que les résultats ne peuvent pas être altérés par des différences sociales ni économiques. Cependant, on pourrait nuance en précisant qu’en une quinzaine d’années, nombre de choses peuvent arriver dans la vie d’une famille.

Les résultats soulignent la sensibilité du cerveau humain à son environnement, dans le plus jeune âge. Et les résultats de recherche apportent des preuves convaincantes que des variations, même mineures, selon les périodes de ‘existence, peuvent affecter le développement du cerveau durant toute une vie, précise Brian Avants, auteur principal de l’étude.
Par Clément Solym,

Photo: L'incidence des livres sur le cerveaux des enfants.

L'Université de Pennsylvanie a publié un compte-rendu de récentes recherches montrant l'incidence des livres sur le développement du langage et de la pensée. Ainsi, des enfants de quatre ans, qui ne disposeraient que d'une dizaine de livres, en profiteront vers l'âge de 18/19 ans, moment où l'on constatera une maturité plus rapide.

Cependant, c'est la période autour de 4 ans qui est cruciale. L'étude montre que si les livres apparaissent vers l'âge de 8 ans, l'impact sera moins important. Ce qui suggère que c'est bien autour de 4 ans, que le développement va passer par une phase critique. Et à l'occasion de la conférence annuelle, qui se déroulait à la Nouvelle-Orléans, que la Society for Neuroscience, a présenté les résultats de recherches. 

Motivant les inquiétudes contemporaines de voir les jeunes délaisser les livres au profit de la télévision, ou des jeux vidéo. Pour le moment pas question d'internet...

Selon le Daily Mail, dans le cadre de l'étude, les chercheurs américains avaient visité le foyer de 64 enfants - de 4 à 8 ans -, dont les parents jjouissaient d'un statut socio-économique similaire. Au cours de cet exercice, il ont inventorié l'accès à des jouets et des livres.

Quinze années plus tard, les mêmes enfants ont passé des tests, avec un scan du cerveau. Et les résultats, montrent que les enfants ayant profité d'un environnement avec des jouets et des livres, à l'âge de 4 ans, ont connu un meilleur développement du cerveau. La partie latérale gauche du cortex, qui joue un rôle dans l'évolution du langage et de la pensée était plus mince, ce qui est positif en termes d'évolution. 

« Au cours de l'évolution du cerveau entre l'enfance et l'âge adulte, le cortex devient plus fin. Nous avons trouvé la meilleure stimulation cognitive dans les zones les plus fines. Il semble donc que quel que soit le processus normal de développement, ce processus a été accéléré, ou est allé plus loin », explique Martha Farrah. 

Qui plus est, les familles étant toutes d'un même milieu socio-économique, cela montrerait que les résultats ne peuvent pas être altérés par des différences sociales ni économiques. Cependant, on pourrait nuance en précisant qu'en une quinzaine d'années, nombre de choses peuvent arriver dans la vie d'une famille. 

Les résultats soulignent la sensibilité du cerveau humain à son environnement, dans le plus jeune âge. Et les résultats de recherche apportent des preuves convaincantes que des variations, même mineures, selon les périodes de 'existence, peuvent affecter le développement du cerveau durant toute une vie, précise Brian Avants, auteur principal de l'étude. 
Par Clément Solym,
intimidation_ecole

Retour en classe et souffrance

Bientôt les enfants retourneront à l’école. Certains en sont très heureux et d’autres se sentent tristes car l’école est pour eux synonyme de souffrance. Peut-être ces enfants ont-îls déjà été intimidés ? Peut-être sont-ils timides? Peut-être ont-ils des difficultés scolaires? Peut-être….intimidation_ecole

 

 

 

 

 

Peu importe la raison, ils souffrent. Vos enfants rencontreront ces petits êtres blessés, pourquoi ne pas discuter en famille sur ce sujet?

Demandez à vos enfants des idées, des solutions. Que peut-on faire pour diminuer la souffrance? Un petit sourire, un bonjour, une invitation, une parole ou un geste  gentil…..?

On rencontre un oiseau ou un chien qui a mal et on l’aide alors pourquoi pas un enfant! Ne restons pas indifférent, insensible à la souffrance des autres.

fini jeu féeesflat

Le livre « Les fées en chiffres et en couleurs  » . Fiches d’activités

Voici des suggestions d’activités complémentaires au livre « Les fées en chiffres et en couleurs ». Pour voir le livre cliquez ICI

Ces activités ludiques aident l’enfant à apprendre tout en s’amusant.  Rien de plus émouvant que de voir un enfant qui apprend , de voir s’allumer la lumière magique du Euréka.

De plus, quel plaisir d’admirer  avec les enfants la poésie des mots et la beauté des illustrations.

Pour se procurer le livre, cliquez ICI

 

Cliquez  sur l’image pour l’agrandir.

fiches activité M 1 (glissé(e)s)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fiches activité M 2 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et un petit jeu rigolo que vous adoptez selon vote créativité.Exemple : Losqu’on arrive sur une couleur un doit la nommer sinon on recule de 1 ou on cherche dans le livre le nom de la fleur correspondante.

fini jeu féeesflat

 

 

 

 

 

 

 

Coloriage aux crayons feutres et écriture

coloriage 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

coloriage2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fée fleurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fée_dessin_1

 

laby2

L’imperfection peut être notre amie.

On a souvent peur de l’imperfection?  Si peur qu’on ose plus bouger ni parler. Cette crainte fait surgir un monstre dans notre tête, un ogre  terrifiant qui nous empêche d’entreprendre de nouveaux projets, il avale  goûlument nos bonnes idées, il griffe de ses ongles acérés toute tentative de créativité. Le monstre imperfection chuchote à notre oreille : Et sit tu te trompais, si tu perdais ta crédibilité ou ton prestige, si on t’aimais moins….

Que faire pour changer de notre baguette magique ce monstre en petite fée courageuse et intrépide? La reine des fées m’a chuchoté la réponse à l’oreille : le monstre  a peur de l’action, il bat en retraite et plie bagage quand  le courage, l’audace, la confiance  en soi pointe le bout de son nez.Ce gros monstre devient inoffensif dès qu’on arrête de se poser mille questions, de s’inquiéter, de procrastiner. Aussitôt que la joie de l’action commence il s’enfuit comme une petite souris.

J’ai suivi le conseil de mon amie la fée et je me mets avec enthousiasme au travail, comme un valeureux chevalier. Le monstre-dragon cracheur de feu s’enfuit aussitôt. Maintenant l’imperfection ne fait plus surgir un dragon en moi mais une petite fée merveilleuse qui m’encourage à poursuivre mes rêves et surtout à les mettre en action. Elle m’a même raconté son histoire pour m’aider à aimer l’imperfection. La voici:

 

Il était une fois au pays du royaume invisible, une petite fée spéciale qui s’appelait Perle de rosée mais tous lui donnaient le nom de fée de l’imperfection, car Perle de rosée s’amusait à apporter de petits changements dans la vie parfaite des fées. Un jour qu’elle passait près du verger enchanté, elle a transformé toute les pommes du plus gros arbre en minuscules pommettes roses. Il semblait  très bizarre au milieu de ses amis pommiers.

Puis, samedi dernier, elle s’est aventuré au pays des enfants de la Terre, elle s’est introduite dans  la chambre d’Alex et elle a fait pousser ses cheveux jusque dans le milieu de ses yeux.à son réveil il voyait à peine à co^tè de son lit.

Et hier elle a écrit tout un poème à l’envers dans son beau cahier.

– Mais pourquoi agis-tu ainsi lui demanda sa mère, la fée parfaite? Pourquoi ne peux-tu pas faire comme nous toutes et agir à la perfection, c’est si beau, si parfait la perfection.

Perle de rosée répondit joyeusement: Oui sûrement, mais l’imperfection c’est parfois plus amusant, plus inspirant, plus charmant.

Quand je modifie l’aspect d’un fruit, il devient original, spécial. Son imperfection fait comprendre à ceux qui le regardent qu’on peut être différent et rester merveilleux. Le gros pommier aux pommettes est très beau au milieu du verger.

Puis lorsqu’ Alex s’est réveillé et qu’il voyait mal, il a été obligé de passer à l’action, d’aller chez le coiffeur. L’imperfection nous passe aux changements. Nous devons faire quelque chose, passer à l’action.

Et quand j’écris à l’envers, je change les conventions, j’invente, j »imagine. L’imperfection fait travailler mon cerveau droit, mon intuition, ma créativité.

Tu vois maman, l’imperfection c’est parfois merveilleux, instructif, inventif.

-Mais oui ma petite chérie. Je déclare que dorénavant l’imperfection sera notre amie.

C’était une jolie histoire pour m’expliquer l’imperfection.

J’ai donc compris que l’imperfection n’est pas notre ennemi. L’ennemi, le monstre, c’est nous qui le créons avec nos peurs, nos illusions, nos fausses perceptions.

Je vous souhaite à tous la venue de petites fées pour vous encourager à oser et à aimer l’imperfection.

L’imperfection peut être notre amie

On a souvent peur de l’imperfection?  Si peur qu’on ose plus bouger. L’imperfection fait surgir un monstre  dans notre tête , un ogre nous empêche d’entreprendre de nouveaux projets, il avale nos bonnes idées, il griffe de ses longs doigts toute tentative de créativité. Le monstre imperfection chuchote à notre oreille : Et sit tu te trompais, si tu perdais ta crédibilité ou ton prestige, si on t’aimais moins….

Que faire pour changer de notre baguette magique le monstre en petite fée courageuse et intrépide? La reine des fées m’a chuchoté la réponse à l’oreille: Le monstre  a peur de l’action, il bat en retraite et plie bagage quand  le courage, l’audace, la confiance  en soi pointe le bout du nez.Ce gros monstre devient inoffensif dès qu’on arrête de se poser mille questions, de s’inquiéter, de procrastiner. Aussitôt que la joie de l’action commence il s’enfuit comme une petite souris.

J’ai suivi le conseil de mon amie la fée et je me mets avec enthousiasme au travail, comme un valeureux chevalier. Le monstre-dragon cracheur de feu s’enfuit aussitôt. Maintenant l’imperfection ne fait plus surgir un dragon en moi mais une petite fée qui m’encourage à poursuivre mes rêves et surtout à la mettre en action. Elle m’a même raconté son histoire pour m’aider à aimer l’imperfection.Lla voici:

 

Il était une fois au pays du royaume invisible, une petite fée spéciale qui s’appelait Perle de rosée mais tous lui donnait le nom de fée de l’imperfection, car Perle de rosée s’amusait à apporter de petits changements dans la vie parfaite des fées. Un jour qu’elle passait près du verger enchanté, elle a transformé toute les pommes du plus gros arbre en minuscules pommettes roses. Samedi dernier, elle s’est aventuré au pays des enfants de la Terre, dans la chambre d’Alex et elle a fait pousser ses cheveux jusque dans le milieu de ses yeux. Et hier elle a même écrit tout un poème à l’envers.

Mais pourquoi agis-tu ainsi lui demanda sa mère, la fée parfaite? Pourquoi ne peux-tu pas faire comme nous toutes et agir à la perfection, c’est si beau, si parfait la perfection.

Perle de rosée répondit joyeusement: Oui sûrement, mais l’imperfection c’est parfois plus amusant, plus inspirant, plus charmant. Quand je modifie l’aspect d’un fruit, il devient original, spécial. Son imperfection fait comprendre à ceux qui le regardent qu’on peut être différent et rester merveilleux.

Quand Alex s’est réveillé et qu’il voyait mal, il a été obligé de passer à l’action, d’aller chez le coiffeur. L’imperfection nous passe aux changements.

Et quand j’écris à l’envers, je change les conventions, j’invente, je crée. L’imperfection est comme un murmure de changements.

Tu vois maman, l’imperfection c’est parfois merveilleux, instructif, inventif.

Mais oui ma petite chérie. N’ayons plus peur de l’imperfection, elle peut-être notre amie magique.

J’ai donc compris depuis belle lurette que l’imperfection n’est pas notre ennemi. l’ennemi c’est nous qui le créons avec nos peurs, nos illusions, nos fausses perceptions.

Je vous souhaite à tous la venue de petites fées pour vous encourager à oser et à aimer l’imperfection.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BACK