Insulte entre enfants

Quelquefois lors des chicanes entre deux enfants, les insultes pleuvent: « Tu es stupide, bébé la-la, peureux, con, ect »

Ces mots blessants n’arrangent rien, au contraire la situation s’envenime. Que faire ?

Voici ce que je propose pour désamorcer l’explosion.

Le soir en tête à tête avec votre enfant suggérer lui ce truc:

Quand quelqu’un t’insulte, au lieu de répliquer des insultes, joue lui un tour. Répond -lui : Tes flèches ne m’atteignent pas et  pars, le laissant seul.

On peut aussi dire à notre enfant. Quand ton ami parle ainsi, ce n’est pas vraiment lui qui parle, ce n’est pas sa petite âme, c’est son corps qui est malheureux ou jaloux ou fâché. Bientôt il redeviendra gentil. Cette colère, c’est juste une grosse vague qui disparaîtra, sois patient, retire-toi, laisse-le temps à ton ami de s’apaiser, d’écouter sa petite âme.

Demandez-lui s’il a d’autres trucs. Discutez-en ensemble. C’est parfois difficile de ne pas être blessé par des mots qui ne sont pas gentils. Pour se protéger on imagine une belle bulle de lumière multicolore qui arrête les flèches. On se concentre sur l’Amour , on se répète dans notre tête, ce n’est mon ami qui parle c’est sa colère, son ennui, sa peine ect.

Ce truc a été testé  avec succès dans la cour de récréation de l’école.

Le rire d’un enfant

Le rire d’un enfant, quelle merveille! C’est une cascade d’étoiles, une pluie de bisous, un ruissellement d’énergie vive.


Exposez-vous le plus souvent possible aux rires joyeux des enfants, vous serez vivifiè, énergisé, lavé de toute peur et tristesse.


Ah que j’aime ton rire mon tout-petit.

Ris mon chéri, ris encore. Pour moi, pour nous tous, pour les arbres, les fleurs, les oiseaux, pour la Terre toute entière.

Pour féconder la terre, pour spiritualiser la matière.

Les vibrations de ton rire merveilleux chatouille les fleurs, les oiseaux et les arbres.

Je m’abandonne dans ton rire, je m’y baigne et m’en nourris.

Merci

Souriez le plus souvent possible

Encouragez vos enfants à sourire. Les enfants apprennent en nous imitant. Souriez. Souriez le plus souvent possible. Souriez à vos enfants, même à votre petit poupon. Souriez à toutes les personnes que vous rencontrez. Souriez aux arbres, aux fleurs et aux oiseaux. Souriez au ciel bleu, aux étoiles et aux coquillages. Le sourire est un geste d’amour, un lien, une communion avec tous et tout.

Donnez votre sourire en abondance, c’est le plus beau des cadeaux.Que tous les sourires du monde se déversent sur tous les êtres et sur la Terre entière en abondance comme une source cristalline et bienfaisante, comme un ruban d’or nous unissant tous ensemble.

Photo: photo-libre.fr

Les super-héros et les garçons

Les garçons adorent les super-héros autant Batman que Spiderman ou Buzz Lightyear.

On ne peut pas les ignorer. Ils sont partout : À la télé, dans les magasins et même à l’épicerie. On doit faire avec. On ne peut pas y échapper. Il vaut mieux en tirer profit pour enseigner quelque chose de positif aux enfants.

Je pense qu’il est important d’insister sur les qualités de ces super-héros et non pas sur l’aspect violence.

– Les super-héros veulent aider les autres. Ils sont compatissants.

– Les super-héros partagent.

– Les super-héros ne détruisent pas inutilement, juste pour le plaisir. Ils veulent se débarrasser du Mal. Ils n’attaquent pas, ils se protègent.

– Les super-héros représentent la Bonté et l’Amour et ils finissent toujours par gagner.

–  Le super -héros est fort pas seulement dans ses bras mais aussi dans sa tête et dans son coeur. Demandez à l’enfant pourquoi croit-il que Batman est fort dans sa tête, dans son coeur et dans sa tête.

– Les super-héros prennent soin de leur corps : Ils mangent bien, font de l’exercice, et se couchent de bonne heure.

– Les super-héros prennent soin de leur tête: Ils trouvent de bonnes idées, ils aiment apprendre, chercher, faire des expériences scientifiques,  jouer.

– Les super-héros prennent soin de  leur coeur : Ils écoutent souvent leur petite âme dans le silence, ils sourient  souvent avec leur coeur, ils aident  et  écoutent les autres, ils aiment les arbres, les animaux et toute la nature. Ils aiment regarder ce qui est Beau , Bon et Bien.

Apprendre en courant!

S. adore courir. Pourquoi pas intégrer l’apprentissage de la lecture à la course. Et en faire un jeu.

Pour lui, c’est beaucoup plus amusant que de rester assis à mémoriser les lettres.

Voici le jeu:

– Improviser une corde à linge que vous attachez entre 2 poignées de portes. Attention il ne faut pas la mettre trop basse pour ne pas que l’enfant se prenne les pieds ou le cou dans la corde. Placez la à la hauteur de son bras quand il est levé.

– Sur des cartons écrivez les voyelles en vert . Plus tard, introduisez les consonnes, écrivez-les en bleu. Il s’agit d’utiliser des couleurs différentes pour distinguer les voyelles des consonnes.

-Attachez les cartons avec des épingles à linge sur la corde.

– Expliquez le jeu à l’enfant. Il doit « chiper» une lettre sur la corde de Madame Lili et partir en courant.Vous êtes Madame Lili et vous dites avec beaucoup d’emphase: Oh la la, qui a pris ma lettre u si  l’enfant a pris le u. Puis vous courez pour attraper l’enfant. L’enfant lui réplique en disant « J’ai ton u, j’ai ton u » et il courre pour se sauver.

– Qand l’enfant connaît ses voyelles, ajoutez quelques consonnes. Il doit aller prendre une voyelle et une consonne. Vous refaites le même manège en disant par exemple: Qui a pris mon MI?

– Vous pouvez aussi faire plusieurs variantes avec ce jeu. Laissez-vous inspirer et jouez.

BACK